Production de pétrole et de gaz / Pétrole et gaz, transport

GNL Yamal

C'est la première usine de ce type installée à cette latitude météorologique extrêmement dure au-dessus du cercle arctique. En hiver, les rafales de vent peuvent atteindre 144 km/h et les températures peuvent être aussi basses que -50°C avec une moyenne annuelle de -10,5°C. Il n’y a presque pas de lumière naturelle pendant les 5 mois d’hiver et la mer est gelée pendant sept à neuf mois par an.

Kelvion References Yamal LNG

Le projet de GNL Yamal est construit par une joint-venture (JV-société commune) entre TechnipFMC (50 %), JGC Corporation (25 %) et Chiyoda Corporation (25 %). Il est détenu par Novatek (50,1 %), Total (20 %), CNP (20 %) et China Silk Road (9,9 %). Le projet est un complexe intégré de production de gaz naturel et de condensation du gaz, constitué sur trois trains (unités de production) de 5,5 mpta (millions de tonnes par an) chacun. Il est situé à proximité du port de Sabetta en Russie. Il recevra du gaz produit à partir du champ de Tambey Sud situé dans la partie Nord-est de la péninsule Yamal sur le territoire de l’Okrug autonome Yamal-Nenets. Les usines de GNL font partie de la chaîne de transformation du gaz pour l’export lointain. Contrairement aux pays voisins recevant du gaz par gazoduc, ce processus consiste à liquéfier le gaz pour le transport maritime en utilisant des méthaniers pour desservir des pays éloignés. Ce projet approvisionne des clients situés au Japon, en Corée et en Chine. La liquéfaction est le seul moyen de réduire le volume du gaz pour le stockage et/ou le transport.

Il représente environ 1/600ème du volume de gaz naturel à l’état gazeux. Le processus de liquéfaction nécessite de nombreuses capacités de refroidissement et de condensation généralement fournies par les refroidisseurs à ailettes API 661. Kelvion Thermal Solutions SAS a construit, au cours des 25 dernières années, son cœur de métier là où l’industrie du GNL a connu un boom. La réussite a commencé dans les années 90 en Malaisie et en Indonésie, suivie de l'explosion des activités au Nigeria, en Algérie, au Qatar et en Australie de 2004 à 2014. En 2004, la Russie a investi dans une première grande installation fournie par Kelvion sur l'île de Sakhalin et dernièrement dans la région de Yamal. Depuis trois ans, c’est désormais le marché américain qui a pris sa place dans cette course pour devenir le plus grand fournisseur de gaz naturel de l’industrie. Le grand défi du GNL Yamal réside évidemment dans la température du site. La conception du projet devait non seulement prendre en compte ces conditions fortement renforcées, mais aussi la manière de construire l’usine.

Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG
Kelvion References Yamal LNG

L'équipe de projet a décidé de faire en sorte que l'ensemble de l'usine soit modulaire hors de Russie afin de travailler plus rapidement et dans de meilleures conditions à l'écart du froid en utilisant des infrastructures établies qui ne sont pas disponibles dans la région de Sabetta. Ainsi, de grands modules supportant les refroidisseurs à ailettes Kelvion ont été construits et transportés par la mer jusqu'à l'emplacement final en Russie pour une connexion sur site. Ces modules affichent une hauteur de 45 m (point haut des refroidisseurs d’air), ce qui est le niveau le plus élevé avec lequel Kelvion a travaillé jusqu’à présent dans l’industrie du pétrole et du gaz. Le mouvement maritime a dû être pris en compte dans la conception et le calcul des climatiseurs qui ont été attribués à Kelvion Thermal Solutions en décembre 2013. La commande a été la plus importante jamais passée pour Kelvion, atteignant 45,3 Mo €. Le périmètre d'approvisionnement comprenait l'ingénierie, l'approvisionnement, la fabrication et l'assemblage de 421 ensembles de générateurs d'air fabriqués sous la forme de 218 baies couvrant 21 unités de processus de l'usine. Parmi les grands nombres figurent les 595 ventilateurs et entraînements mécaniques requis pour les refroidisseurs d’air et les 932 boîtiers collecteurs pour les faisceaux de tubes.

Le projet se compose de trois phases appelées trains, une séquence spécifique répondant aux exigences de construction. L’organisation du projet a impliqué l’usine Kelvion Thermal Solutions SAS en France et Kelvion Thermal Solutions Jiangsu en Chine. La durée était de trois ans jusqu’à la livraison finale en décembre 2016. Kelvion thermal Solutions SAS a reçu la commande, géré le projet, l’ingénierie et la fabrication des collecteurs. Les collecteurs ont ensuite été expédiés par conteneurs à Kelvion Thermal Solutions à Changshu. Kelvion Thermal Solutions Changshu produisait alors les tubes à ailettes requis et assemblait les faisceaux de tubes à l’aide des collecteurs reçus depuis la France. Tous les supports ont été commandés en France et livrés à Changshu, et ils devaient aussi répondre à un critère mécanique très spécifique de basse température. Ensuite, notre équipe de Changshu a installé son propre chantier d'assemblage dans le port de Daxinhua le long du fleuve Yangtse pour assembler les baies du refroidisseur d'air qui étaient trop grandes pour transiter par la route. Certaines des baies atteignaient plus de 7 m de large et 16,5 m de long pour un poids unitaire de 50 T. Le client envoyait ensuite des navires sur lesquels nous avons chargé nos baies de refroidissement d’air pour être transportées vers les chantiers d’assemblage final situés à Tianjin, Qindao et Penglai. Le client a ensuite érigé nos refroidisseurs d'air en haut des sections modulaires du châssis pour assurer l'alignement et les connexions des canalisations. Ensuite, chacun de ces grands modules est de nouveau expédié à leur emplacement final dans la péninsule de Yamal pour être installé sur le site à l'aide d'une route d'été ou d'hiver en fonction de l'état de la mer gelant à proximité de l'usine. La mise en service du premier train est prévue pour 2017 et la production de gaz liquéfié devrait débuter en 2018.

Contactez-nous

Kelvion Holding GmbHPlease feel free to send us your questions!
Ce site web utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible sur notre site. En visitant [www.kelvion.com] vous acceptez les [Utilisation de cookies].