Historique

De GEA à Kelvion

Le chemin a été long depuis les débuts en tant que GEA en 1920 jusqu'à Kelvion en 2015.

L'origine de nos activités d'échangeurs de chaleur remonte à 1920, lorsque GEA a été fondée sous le nom de « Gesellschaft für Entstaubungs-Anlagen » par Otto Happel. Au cours des premières décennies, la société a fortement étendu ses activités d’échangeur de chaleur, devenant un pionnier précoce de l’ingénierie thermique et un vecteur de normes technologiques. En 1999, GEA a été rachetée par mg technologies AG (le successeur de Metallgesellschaft), avant d'être renommée GEA Group AG en 2005. En 2010, GEA a regroupé toutes ses activités d’échangeur de chaleur sur un seul segment (« HX »). En 2014, GEA Heat Exchangers a été racheté par les fonds Triton.

Avec un nouveau nom, le cœur de métier de l'ancien segment des échangeurs de chaleur de GEA a été officiellement séparé du groupe GEA AG et a commencé à écrire sa propre histoire en tant que Kelvion. Les autres segments de la division échangeurs de chaleur opèrent désormais sous leurs propres noms : DencoHappel (ancienne activité de traitement de l'air) et Enexio (ancienne activité de systèmes de refroidissement).

Le nom Kelvion rend hommage à Lord Kelvin (1824 - 1907). Lord Kelvin a formulé les lois de la thermodynamique, et les unités absolues de température sont indiquées en kelvin, à son honneur.

Les jalons importants

1920 : Fondation de GEA à Bochum par Sr. Otto Happel (né en 1882)

Fondée le 2 février 1920, GEA, abrégée du nom d'origine allemand de la société « Gesellschaft für Entstaubungs-Anlagen mbH », était l’œuvre d’un homme, entrepreneur passionné et engagé, un homme doté d’une connaissance technique exceptionnelle et rempli de désir d’innovations techniques innovantes.

1922 : système de refroidissement en circuit fermé par Happel avec tubes à ailettes elliptiques

Pour Otto Happel, son premier objectif était clair : créer un « refroidissement en circuit fermé » en Allemagne et le développer le plus rapidement possible pour assurer une utilisation dans de grandes installations. Deux ans seulement après avoir créé sa petite entreprise, il avait déjà atteint cet objectif, et le système de refroidissement en circuit fermé de Happel était différent de ceux de ses concurrents européens et étrangers grâce à un seul aspect – pourtant très important. Au lieu de l’échangeur de chaleur conventionnel (échangeurs de tubes ronds à ailettes enveloppées ou ailettes rectangulaires pressées) Happel a installé le « tube à ailettes elliptiques », sa première évolution technique indépendante qui est encore aujourd'hui un produit clé de la gamme d’échangeurs de chaleur GEA.

1925 : Changement de nom pour GEA Luftkühlergesellschaft mbH

Le 15 février 1925, Happel a rebaptisé sa société « GEA Luftkühlergesellschaft mbH », Bochum. Grâce à ses produits bien conçus, elle s'est rapidement forgé une bonne réputation. Deux ans plus tard, en s'appuyant sur les tubes à ailettes elliptiques, GEA a développé des refroidisseurs d’air pour transformateurs, des refroidisseurs air-eau pour redresseurs, des refroidisseurs d’air forcé pour compresseurs, des refroidisseurs pour locomotives diesel et wagons à vapeur.

1935 : Le condenseur refroidi par air – une avancée technique

En 1935, Otto Happel, en collaboration avec l’ingénieur Dr Kurt Lang, commence à développer des condenseurs à air pour turbines à vapeur fixes.

1948 : Décès de Sr. Otto Happel

Au beau milieu de toutes ces évolutions et des espoirs de nouveau départ, Sr. Otto Happel est décédé le 26 décembre 1948. Sa mort a laissé un grand vide, car il avait non seulement façonné son entreprise en tant qu’ingénieur visionnaire avec des idées novatrices, mais il l’avait également guidée dans les bons et les mauvais moments en tant qu'homme d’affaires sage et organisateur dynamique. Elisabeth Happel, sa veuve, a décidé, en dépit des conseils d’amis et d'associés proches, de poursuivre le travail de son mari pour son fils Otto, né en février 1948.

1953 : Début d’une nouvelle division

Au début, les ingénieurs de GEA avaient tenté d’introduire dans le chauffage des tubes à ailettes elliptiques. Même si ces efforts n’ont pas été couronnés de succès dans un premier temps ; après la guerre, ils sont devenus la deuxième avancée importante vers la diversification et aussi le point de départ d’une nouvelle division rentable, de convecteurs et réchauffeurs d'air. Pour pouvoir mieux gérer la commercialisation de ces nouveaux produits, la première filiale indépendante « GEA Konvektorenbau Happel KG » a vu le jour le 1er janvier 1953.

1960 : Création de nombreuses entreprises à l’étranger

Pour faire face à la demande croissante en équipements et installations de GEA, et production locale, de nombreuses entreprises ont été établies à l'étranger dans les années 1960. « James Howden – GEA Ltd. », une société commune rebaptisée plus tard « GEA Airexchangers Ltd. London », avec une unité de production en Irlande du Nord, a été fondée à Glasgow en 1961. Cette création fut suivie en 1963 par la mise en place de « GEA Scambiatori di Calore R.r.l. » en Italie et de « GEA Warmtetransport B.V. » aux Pays-Bas. La même année, « GEA Airexchangers, Inc. » a vu le jour à New York. En 1964, la filiale espagnole « Compania GEA Iberica S.A. » a été fondée à Burgos avec une production ultérieure à Yurre près de Bilbao pour faire face aux difficultés tarifaires. En 1969, GEA Luftkühler GmbH & Co. a acheté 85 % des actions de « Renzmann & Grünewald KG » à Monzigen an der Nahe, pour devenir par la suite un producteur spécialisé de refroidisseurs de transformateur à eau.

Années 1970 - Poursuite du développement des activités internationales

La société d’ingénierie « GEA Power Cooling Systems, Inc. » à San Diego, Californie, États-Unis (1977) et la société de fabrication « GEA Rainey Corp. » à Tulsa, Oklahoma, États-Unis (1978) ont marqué la première phase d’expansion aux États-Unis. Au cours de la seconde moitié de 1970, plusieurs sociétés ont été mises en place ou reprises, telles que « GEA Aircooled Systems Ltd. », en Afrique du Sud (1975), « GEA do Brasil Intercambiadores Ltda » (1976), « GEA Power Cooling Systems, Inc. », San Diego, Californie, États-Unis (1977), « GEA Rainey Corp. », Tulsa, Oklahoma, États-Unis (1978) et « GEA Ergé-Spirale S.A. », France (1978).

1975 : Dr Otto Happel Jr. reprend la direction

Après plus de 25 ans à la barre, Elisabeth Happel a décidé, pour des raisons de santé, de passer les rênes de l'entreprise à son fils, Dr Otto Happel, qui venait de terminer ses études d’ingénieur à l’Université Technique d’Aix-la-Chapelle.

1979 : Le Groupe GEA lance une nouvelle stratégie

La reprise d’Eduard Ahlborn GmbH à Hildesheim en Allemagne fut le début d'une nouvelle stratégie de diversification. Ahlborn, fabricant d’équipements agro-alimentaires, était spécialisé dans les échangeurs de chaleur à plaques dont le design thermodynamique était déjà réalisé par GEA afin d'améliorer ses propres produits.

Années 1980 : Réorganisation et nouvelles acquisitions

La bonne progression de l’ensemble du Groupe GEA a nécessité en 1980/81 une réorganisation fondamentale par départements, divisions et régions avec, tout en haut de l'échelle, une société de gestion centrale « GEA GmbH ». L’acquisition et/ou la mise en place de sociétés supplémentaires – « Batignolles Technologies Thermiques S.A. » en France et « GEA Canzler GmbH & Co. » en Allemagne (les deux en 1985), « KÜBA Kältetechnik GmbH », Allemagne (1987), « Happel Belgium N.V. » (1988) – se sont traduits par des augmentations notables des ventes et du personnel du Groupe GEA dans leurs domaines déjà établis et une expertise supplémentaire dans le domaine de l'agro-alimentaire. En 1988, près de 30 sociétés appartenaient à GEA GmbH. Cette année-là, la structure de l’entreprise a de nouveau été modifiée et « GEA AG & Co », qui assumait la direction du Groupe, a vu le jour sous la forme d'une nouvelle société holding.

1989 : entrée en Bourse

GEA s’est présentée au public comme un « fournisseur mondial et largement diversifié de machines, systèmes et composants dans le domaine de l’énergie, de l’environnement et de l’ingénierie de processus » lorsque l’entreprise est entrée en Bourse en décembre 1989. Ainsi, après 69 ans d'existence en tant qu'entreprise familiale, le Groupe GEA allait devenir une entreprise avec une propriété très largement répandue.

Années 1990 : Autres acquisitions en Europe

Les bouleversements politiques en Europe orientale ont rendu cette région particulièrement intéressante pour l'industrie occidentale allemande. GEA en a profité, en 1992, pour racheter « EGI Contracting/Engineering Rt ». à Budapest, en Hongrie (refroidissement sec dans les centrales électriques) et en République tchèque (filtres à air, chauffage, ventilation et climatisation). Ces acquisitions ont impliqué des entreprises dans les domaines du traitement thermique, de l’énergie et de l’air et de l’ingénierie frigorifique, c’est-à-dire les domaines traditionnels de GEA.

1997 : Réorganisation du groupe

Après la croissance dynamique du début des années 1990 et en raison de la récession mondiale, les années suivant 1995 se sont caractérisées par une phase d’intégration et de consolidation afin de « digérer » les nouvelles activités. En 1997, le Groupe GEA est structuré en 9 divisions.

1999 : MG/GEA - le rachat

En avril 1999, l'entreprise GEA a été rachetée par mg technologies AG (le successeur de Metallgesellschaft).

2004 : Acquisitions complémentaires

En 2004, le groupe a acquis Goedhart, spécialisé dans les technologies de réfrigération, et WTT, présent sur le marché des échangeurs de chaleur à plaques.

2005 : Nouveau nom, puis acquisition de FlatPlate et 2H Kunststoff

Le groupe a été rebaptisé GEA Group AG en 2005. La même année, GEA a acquis la société d’échangeurs de chaleur à plaques FlatPlate aux États-Unis, et 2H Kunststoff, spécialisé dans les remplissages de tours de refroidissement ainsi que le traitement de l’eau et des eaux usées.

2006-2008 : Acquisitions complémentaires

En 2006, le Groupe GEA a acquis ISISAN en Turquie, Denco et 2H Aqua au Royaume-Uni. Les listes des acquisitions de GEA ont continué à s'allonger avec Aero Heat Exchangers (2007), Bloksma (2008), ViEx (2008), Caldemon Iberica (2008), NEMA Air Fin (2008).

2010 : Réorganisation du groupe

Réorganisation des 9 divisions de GEA en segments technologiques distincts. Le segment le plus important correspond au secteur des échangeurs de chaleur (HX).

2011 : Acquisition de Mashimpeks

Avec l’acquisition importante de Mashimpeks, GEA étend ses activités d'échangeurs à plaques à la Russie.

2013 : GEA a annoncé la vente du segment HX

En juin 2014, le conseil d'administration du Groupe GEA a annoncé sa décision de vendre le segment des échangeurs de chaleur (HX). En octobre, le Groupe GEA conclut l’accord de vente du segment des échangeurs de chaleur à Triton.

2015 : Kelvion, un changement de stratégie de marque dans le secteur des échanges de chaleur

En août 2015, l’ancien segment des échangeurs de chaleur GEA a commencé à lancer sa nouvelle marque avec une phase transitoire. Pendant cette phase, le segment s’est d’abord concentré sur son cœur de métier, ce qui a permis à l'entreprise de conseiller les clients et de gagner leur confiance au fil des décennies, et aux collaborateurs, qui développent les produits, de les fabriquer avec précision en plus d'assurer leur distribution mondiale. L'objectif : créer une portée neutre et donner l'impression d'une nouvelle personnalité pour l’entreprise, indépendamment de la marque et du logo. Les deux groupes ont pu découvrir visuellement l'apparence créative de la nouvelle personnalité.

En novembre 2015, avec un nouveau nom, l'ancien segment des échangeurs de chaleur de GEA a été officiellement séparé du Groupe GEA et a commencé à écrire sa propre histoire en tant que Kelvion.

Ce site web utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience possible sur notre site. En visitant [www.kelvion.com] vous acceptez les [Utilisation de cookies].